web scraping

Récupérer des datas sur le web est parfois compliqué, ce qui pousse de nombreuses sociétés à recourir au « web scraping ». Cette technique est très connue des Growth Hackers, notamment par les start-ups afin de générer de nouveaux business. Mais si elle est très prisée, son utilisation est-elle vraiment légale ?

Qu’est-ce que le web scraping ? Les meilleurs outils
5 / 5 vote[s]

Qu’est-ce que le web scraping ?

Pour mieux savoir le fonctionnement et l’intérêt principal de ce système qui devient de plus en plus répandu, il faut d’abord connaître ce qu’est vraiment le « web scraping ».

En effet, le terme scraping désigne l’action d’extraire des données d’un site via un programme, un autre site, un script ou un logiciel automatique. Elle peut également être effectuée à l’aide d’une application et réalisée par des développeurs. Le web scraping est de ce fait une technique permettant la récolte du contenu à partir d’un ou plusieurs sites web de manière automatisée à l’aide d’un programme informatique en vue d’en réutiliser le contenu.

Cette technologie réduit le temps de récupération d’une grande quantité de contenu en un temps court. Le web scraping consiste donc à recueillir du contenu des sites dans le but de le transformer et de le réutiliser dans un autre contexte.

La nature du document ou du contenu recueilli est donc restructurée avant d’être réutilisée. Ainsi, cette méthode est souvent utilisée dans le cadre d’une publicité concurrentielle, notamment sur des sites e-commerce.

À quoi sert le web scraping ?

Le web scraping sert à collecter toutes sortes de données très utiles, des informations publiques comme des numéros de téléphone, adresses mail, catalogue e-commerce, listes d’articles, nom de domaine expiré, etc.

Cette technique est utilisée dans différentes activités telles que des utilisations privées, commerciales, recherches académiques ou encore analyses marketing.

Elle permet d’agréger des éléments provenant de différents sites, comparer des informations entre des sites concurrents, vérifier la véracité ou l’authenticité des contenus web. Elle donne aussi la possibilité d’exploiter les datas permettant de rassembler les préférences et les habitudes des internautes pour des analyses marketing.

Le web scraping est une technique très prisée dans l’extraction des informations dans une page web pour réutiliser ces données dans un autre cadre sous une autre forme par rapport au contenu original. Son intérêt consiste principalement à changer des données non structurées disponibles dans le web, afin d’obtenir des données qui peuvent être traitées successivement.

En bref, le web scraping permet de faire une étude de prix ou faire une étude de marché sur les sites e-commerce, faire du retargeting, et donc ciblés les clients potentiels.

Si vous souhaitez utiliser un outil de web scraping vous aurez surement besoin de proxies. Voir qu’est-ce qu’un proxy. Voici ci-dessous les meilleurs fournisseurs.

Meilleur outil de scraping et site scraper

Voici quelqu’uns des outils de scraping, aussi appelé scraper web, les plus populaires.

Scrapebox

Scrapebox est l’un des logiciels de scraping de référence. L’outil permet de scraper en profondeur les pages de plus d’une trentaine de moteurs de recherche (Yahoo, Bing, Google, et AOL).

Elle permet la création des listes d’URL et la récolte de données très variées. Scrapebox peut servir à des usages très variés, aussi bien SEO que marketing. Il est d’ailleurs appelé le couteau suisse du SEO.

Elle donne la possibilité de générer des listes d’URL à partir de mots-clés et de footprints. L’un des grands avantages de cette application est sa capacité à spécifier les footprints et d’utiliser plusieurs mots-clés ou requêtes pour affiner la recherche.

Import.io

Import.io est sans doute l’outil de scraping le plus réputé. Ce logiciel scrape les données à partir d’une page web particulière et il est possible d’exporter les données au format CSV. Il utilise une technologie de pointe qui permet de scraper des milliers de pages en quelques minutes sans coder.

Scrapy

Développé sous Python, Scrapy est une des librairies les plus populaires pour récupérer de l’information sur le web. Il dispose d’une communauté très active et qui peut créer des modules supplémentaires afin d’améliorer l’outil.

C’est un framework open source collaboratif permettant de collecter les données d’un site web de manière simple, rapide et efficace. Scrapy est un scraper entièrement personnalisable. Vous pouvez le configurer comme un petit robot afin qu’il cherche ce que vous souhaitez sur internet.

Qu’est-ce qui est légal ou illégal dans le web scraping ?

Le web scraping est une pratique assez courante. Le plus souvent, elle se pratique de manière automatique permettant de constituer des pages à ceux qui l’utilisent. Comme les informations se trouvent sur le web, elles sont donc à la disposition de tous.

Toutefois, l’utilisation de ces informations pose problème parfois. En effet, scraper n’est pas illégal en soi, c’est son utilisation à des fins de pillage qui se trouve sanctionné. D’ailleurs, Google n’autorise pas les sites qui utilisent cette opération en les supprimant de ses résultats.

Certaines start-ups exploitent le web scraping pour revendre des informations publiques propres a des salariés (des informations recueillies sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook, etc.) au profit de leur employeur.

Cette pratique n’a pas très bonne presse chez les contributeurs authentiques, car elle peut être assimilée à une violation des conditions d’utilisation d’un site, à un vol de données (atteinte au STAD) selon l’article 323-3 du Code pénal, bref à une manœuvre frauduleuse voire un pillage. Le scraping et la restitution d’une base de données scrapée sont en violation du code de propriété intellectuelle, selon l’article L342-1.

Par ailleurs, dans le cadre d’une société, qui est propriétaire de ses datas, cette technique permet d’atteindre l’objectif souhaité en un temps court et à un coût réduit. Mais aussi, pour un usage personnel à titre informatif, cette technologie est utile et reste légale. Afin de ne pas se tromper, pensez à lire les CGV ou les CGU avant d’utiliser des données scrapées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.